Thomas Petracco

Thomas Petracco

jai-passe-36-heures-aux-urgences

J’ai passé 36 heures aux urgences

Rassurez-vous, aujourd’hui, tout va bien. Presque.
On est mercredi 01 Mars, et je décide de faire un petit trail juste au dessus de Scarborough. C’est un parcours qui m’a été conseillé par Charlotte, la propriétaire de notre AirBnb et une passionnée de trail running. Elle m’a également conseillé de ne rien prendre de valeur, car c’est parfois “mal fréquenté”.
Je pars donc avec ma clef dans une poche et ma GoPro dans l’autre, direction le sommet. (Maman, une GoPro c'est une petite caméra, qui prend aussi des photos).

J’arrive en haut de la montagne en 30min (c’est pas très haut), et ça donne ça. Scarborough est juste en bas.

Scarborough

Je continue à la recherche du "plan d'eau" dont m'a parlé Charlotte, un peu plus loin dans les terres.

Scarborough

J'avais pas de GPS, donc en bon parisien, j'ai mis un peu de temps à trouver, mais après avoir couru dans tous les sens, j'ai aperçu le fameux endroit.

Scarborough

Je repars.

Scarborough

Scarborough

Scarborough

J'arrive enfin, et bon, bah c'est de l'eau quoi.

Scarborough

Je regarde un peu aux alentours et je décide de partir vers l'endroit le plus haut que je vois. Soit sur la partie droite de cette photo.

Scarborough

Ca n'avait pas l'air comme ça, mais arrivé à un endroit, ça grimpe un peu.

Scarborough

Arrivé en haut c'est un peu la loose, je pensais arriver au bord de l'eau, mais non.

Scarborough

Scarborough

Scarborough

La vidéo bouge un peu, mais il y avait énormement de vent !

Je sais pas trop quelle heure il est, donc je commence à repartir, pour pas finir de nuit.

J'arrive de nouveau au dessus de Scarborough, juste à temps pour admirer le coucher de soleil.

Scarborough

Scarborough

Après cette pause de quelques minutes, je repars en courant, et PAF ! Pneumothorax.

Ouais comme ça.

Comment je sais ? Parce que j'en ai déjà fait un en 2009 grimacing ...

Vu que j'ai pas de téléphone, il faut que je rentre à pieds. Donc j'entame la descente en essayant respirer le moins possible.

J'arrive tant bien que mal à la maison, après avoir galèré pour trouver mon chemin, car en descendant de la montagne, je finissais tout le temps dans des jardins chez des gens, pas moyen de trouver la route.

Ca allait un peu mieux en arrivant à la maison, donc j'ai pris le temps de me doucher et de faire mon sac avant de partir aux urgences de False Bay Hospital.

Courir dans des petits arbustes ça a tendance à salir les jambes.

Mes jambes

Aux urgences, l'état n'est pas critique et ils me disent que je ne vais pas mourir sweat_smile . Il faut faire une radio, mais la nuit, c'est pas en service. Je dois donc revenir le lendemain matin.

Le lendemain, la radio montre un decollement du poumon sur toute la hauteur. C'est pas terrible. Ils me mettent sous oxygen quelques heures, je refais une radio, c'est toujours pas terrible. Ils veulent me garder pour la nuit, je leurs dit que j'ai un barbecue qui m'attends, mais apparement ça suffit pas.

Je reste du coup jusqu'au vendredi après midi sous oxygen. J'ai même eu la visite de Charlotte, qui se trouve être medecin dans ce même hôpital.

Entre temps, j'ai pris un rendez-vous dans un hôpital privé pour voir un spécialiste.

Je repars donc le vendredi après midi, heureux de retrouver ma liberté. C'est pas que j'ai pas aimé partager une chambre avec 5 autres personnes, mais je crois que je suis habitué à mon petit confort… stuck_out_tongue

J'ai depuis eu mon rendez-vous, avec une nouvelle radio, qui montre un nette progrès. Je me sens également mieux. Le seul problème, c'est que je ne peux pas prendre l'avion pendant plusieurs semaines. Ca change un peu le programme car je devais voyager bientôt, mais il y a pire que d'être forcé de rester en Afrique du Sud relaxed

Catégories Travel Sport